Un « Requiem » pour la France au concours de l’Eurovision 2017

Pour sa 62ème édition, le Concours Eurovision de la chanson 2017 pose ses micros et ses projecteurs en Ukraine, le 13 mai prochain à Kiev, grâce à sa chanteuse Jamala, qui a remporté le concours l’année passée, avec sa chanson 1944

Crédit image : www.mostwantedmusic.fr

Même si la France n’a pas encore renoué avec le podium, Amir, avec J’ai cherché, s’est classé à la sixième place en 2016. Avant de pouvoir, de nouveau prétendre à une nouvelle victoire et découvrir la chanson et la chanteuse qui nous représenteront cette année, replongeons dans l’histoire de ce concours, qui est le plus ancien programme télévisé diffusé dans le monde, mais aussi le plus important concours musical.

Lancé pour la première fois le 24 mai 1956 en Suisse, le Concours Eurovision de la chanson avait pour principal but de créer des liens entre les pays d’Europe. Et c’est sous l’aval de l’Union Européenne de radio-télévision (UER) que le concours a vu le jour. Le but était alors de mettre en place une compétition musicale, diffusée en direct et en simultané par tous les diffuseurs participants et ouverte uniquement aux membres actifs de l’UER. Ceci implique donc de pouvoir retrouver des pays d’Europe mais aussi des pays d’Asie et d’Afrique.

1968 est l’année de la première captation et diffusion couleur du show

Les pays ayant participé à la première édition se comptent sur les doigts des mains, puisqu’ils étaient 7 : l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Suisse. À ce moment-là, les règles étaient différentes d’aujourd’hui. Chaque pays présentait en effet 2 chansons, étant donné leur nombre peu important. Seuls les artistes solos et ne faisant aucune chorégraphie étaient acceptés. Chaque pays envoyait également deux jurés, qui votaient et donnaient deux points chacun au titre de leur choix.

Puis les années ont passé et les règles ont évolué. Et c’est dès la seconde année que les règles sont devenues ce que nous connaissons aujourd’hui, avec bien entendu, quelques mises au point entre temps. Notamment en 1970, après une victoire à quatre ex-aequo, où tous avaient été déclaré vainqueurs, il fut décidé qu’en cas d’égalité les chansons seraient rechantées puis renotées. C’est en 1975 que sont arrivés les votes par points de 1 à 8 puis 10 et 12. En 1989, la règle des ex-aequo a de nouveau évolué pour préférer faire gagner le pays ayant cumulé le plus de 12 points. En 2003, cette dernière règle a été conservé mais pour faire suite à une nouvelle règle, donner la victoire au pays ayant reçu des points du plus grand nombre de pays participants. En tout, huit systèmes de vote se sont succédé depuis la création du concours.

Parmi les innovations, 1968 est l’année de la première captation et diffusion couleur du show. Cependant, de nombreux pays n’ont pas eu la chance de pouvoir profiter de cette couleur. Après quelques années, il y a aussi eu l’apparition de la carte postale, une courte diffusion permettant de présenter l’artiste et son pays avant son passage. Et c’est en 1997 qu’a eu lieu la première mise en place du télévote dans certains pays, avant d’être étendu à l’ensemble des pays.

Sur scène, chaque pays peut envoyer maximum 6 personnes pour une interprétation uniquement en direct

D’autres changements ont aussi rythmé toutes ces années, comme la limitation à 22 participants en 1987, afin que le concours ne dépasse pas les trois heures de diffusion. Ce nombre est passé à 25 en 1993. Pendant une période, le Big Five avait automatiquement sa place en finale (France, Espagne, Allemagne, Royaume-Uni et Italie). Puis en 2004, l’Italie a perdu ce droit, et c’est donc le Big Four qui était et qui est toujours qualifié directement pour la finale. À ce moment-là, les 10 pays ayant terminé en tête du classement l’année précédente étaient aussi qualifiés, puis une demi-finale avait lieu pour trouver les 10 derniers pays à participer. Mais depuis 2008, il a été décidé qu’il y aurait deux demi-finales et qu’aucun pays ne serait qualifié par rapport à l’année précédente. Le Big Four et le dernier gagnant conserve cependant le privilège de la qualification automatique.

Depuis 2009, chaque pays doit faire deux classements : l’un pour les votes des téléspectateurs et l’un pour les votes d’un jury de cinq spécialistes, avant de faire une moyenne de ces classements pour donner les résultats. Actuellement, sur scène, chaque pays peut envoyer maximum 6 personnes pour une interprétation uniquement en direct. Et pour la France, en cette nouvelle année, ce ne sont plus les femmes qui tomberont sous le charme, mais les hommes, avec l’interprétation d’Alma pour représenter la France, avec la chanson Requiem, à découvrir tout de suite.

Requiem, une chanson avec un rythme entraînant et qui respecte l’idée d’origine de l’Eurovision, avec des paroles uniquement dans la langue du pays représenté. C’est en 1973 que chaque pays a pu faire le choix de chanter dans la langue qu’il préférait, avant d’être annulé en 1977 et remise en place en 1999.

Dans sa chanson, Alma, de son vrai nom Alexandra Maquet, veut faire passer un message. Profiter de la vie, profiter de ses proches avant que sonne l’heure du grand voyage. En effet, dans ses paroles, on passe ainsi de la vie, à la mort, du bonheur, de l’amour, à la danse, le tout dans un décor parisien. Une mise en scène plutôt simple dans un paysage qui fait rêver de nombreux étrangers, et avec des danseurs très à l’horizontale sur les façades et monuments de Paris. La jeune femme de 28 ans, originaire de Lyon, n’a peut-être pas eu tort de laisser tomber ses études en école de commerce pour faire carrière dans la musique. Selon différents sites d’informations, la France aurait de grandes chances d’être encore bien placée cette année, et peut-être même de revenir avec la victoire. Pour le savoir, il faudra attendre le 13 mai prochain (ça tombe bien c’est mon anniversaire !).

Quelques jours avant la finale auront donc lieu les demi-finales, où dix pays par demi-finale seront retenus. Lors de la finale, chaque pays pourra se présenter dans une courte vidéo, avant que son ou ses artistes montent sur scène. Dès que tous les pays seront passés, viendra le moment des votes, où les gens ne pourront pas voter pour leur propre pays. Une fois les votes clos, il faudra attendre les résultats de tous les pays votants, qui donneront de 1 à 8 points puis les 10 et 12 points, pour enfin savoir qui remportera la victoire.

Le Concours de l’Eurovision de la chanson, en quelques chiffres

Et pour finir en beauté, ou plutôt en statistiques plus ou moins profitables pour les pays en question, voici quelques chiffres concernant le Concours de l’Eurovision de la chanson.

29 : c’est le nombre de victoires qui ont étaient données à des chansons chantées en anglais. Ce nombre est de 14 pour des chansons en français, puis on passe à 3 pour l’hébreu et le néerlandais.

26 : c’est le nombre de pays qui peuvent participer au concours sur les 46 membres actifs de l’UER

61 : c’est le plus grand nombre de participations, détenues par l’Allemagne, au concours de l’Eurovision. Arrivent ensuite la France et le Royaume-Uni.

11 : c’est le record de dernière place et de « nul point » détenu par la Norvège.

0 : c’est le nombre de victoires détenues par le Portugal, qui est le pays le plus ancien sans victoire. Son meilleur résultat est tout de même la sixième place.

5 : c’est le nombre de victoire de la France depuis sa participation au concours. Elle a gagné en 1958 avec Dors mon amour, en 1960 avec Tom Pillibi, en 1962 avec Un premier amour, en 1969 (4 ex-aequo) avec Un jour, un enfant, en 1977 avec L’oiseau et l’enfant.La France est devancée par l’Irlande qui compte 7 victoires et la Suède qui en compte 6.

3 : c’est le nombre de fois où la France a accueilli le concours Eurovision de la chanson. 2 fois à Cannes et 1 fois à Paris. Il faut préciser que dans les débuts, ce n’était pas obligatoirement le pays victorieux qui accueillait le concours l’année suivante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s